Premières journées pomologiques cidricoles à Brémontier-Merval (76)

Les 17 et 18 décembre 2018, à l’invitation du CRRG (Centre Régional de Ressources Génétiques) de la Région Hauts-de-France, le Pôle Fruitier de Bretagne, accompagné de Jean-François Aubert pour les Mordus de la Pomme, a participé à une session de pomologie autour des pommes à cidre.

Ces journées se sont déroulées sur le magnifique site du Lycée agricole du Pays de Bray à Brémontier-Merval (76), site qui héberge l’important verger conservatoire Fernand Bazerque. La ferme du Lycée, qui par ailleurs projette de planter de nouveaux pommiers dans une perspective d’agroforesterie, valorise ses productions en Agriculture Biologique et propose jus de pomme, cidre, pommeau et calvados, les connaisseurs ont apprécié !

Durant deux jours, une petite assemblée d’une dizaine de personnes représentant la Bretagne, les Hauts-de-France, la Normandie et l’Ile de France ont mis en commun leurs savoirs et savoirs-faire afin de déterminer au mieux les variétés de pommes à cidre présentes dans ces régions.

C’est donc dans une très bonne ambiance qu’en croisant nos différents ouvrages de pomologie et les derniers résultats des génotypages réalisés par l’Inra, le CRRG a pu par exemple donner à environ 35 variétés un nom pomologique associé à une référence bibliographique pour la meilleure description et pour l’illustration la plus pertinente.

Organisées pour la première fois, elles ont permis de confirmer l’intérêt de ce type de rencontre pour une meilleure connaissance des pommes à cidre et, après avoir passé en revue près d’une centaine de variétés, de prendre conscience de l’importance du travail qu’il reste à faire, ne serait-ce qu’en Bretagne !

Alors, rendez-vous est pris pour qu’en 2019 le Pôle Fruitier de Bretagne organise des journées de pomologie cidricole bretonne ?

D’ici là, si de telles journées vous intéressent, si vous pensez disposer d’ouvrages intéressants ou d’informations sur l’histoire, les usages ou le comportement au champ de telle ou telle variété, n’hésitez pas à contacter le Pôle Fruitier de Bretagne ou à vous rapprocher de votre association préférée qui transmettra.